Immobilier

Les métiers de l’immobilier constituent la réalisation des transactions immobilières ou foncières. Cette activité comprend le conseil puis l’exécution d’une acquisition, d’une vente ou d’une location selon la législation en vigueur mais aussi la gestion administrative qui en découle.

L’activité immobilière n’est pas seulement dédiée aux particuliers, mais peut être spécialisée sur l’immobilier d’entreprise et l’immobilier de commerce.

Le secteur a vu son activité se réglementer sur la dernière décennie de façon accélérée. La conséquence est la professionnalisation de la profession. Pour faire face à une forte concurrence et à une clientèle de plus en plus exigeante et avertie, intégrer des experts est une nécessité pour la plupart des acteurs économiques.

Cabinet Victoire Executive en phase avec le tissu économique a développé son expertise métiers sur ce marché.

Voir les postes


Postes Immobilier

Cabinet Victoire Executive vous accompagne à toutes les échelles de vos besoins en recrutement en vous offrant la possibilité de faire appel à son réseau spécialisé « Immobilier ». Postes les plus régulièrement délégués au sein de notre réseau « Immobilier » :

  • Directeur(trice) Général(e)

    Quel est le rôle d’un(e) Directeur(trice) Général(e) ?

    Le Directeur(trice) Général(e) définit et pilote la stratégie de l’entreprise. Il préside le Comité de Direction.

    Ses Missions
    • Définition des objectifs et stratégie de l’entreprise
    • Mise en place de la politique d’entreprise
    • Elaboration et anticipation du chiffre d’affaires
    • Suivi des résultats
    • Evaluation des enjeux internes et externes
    • Elaboration et suivi des moyens de développement
    • Management des directeurs de départements
    • Coordination des départements
    • Gestions et optimisations des moyens de l’entreprise : techniques, humains, financiers, logistiques…
    • Relations avec les actionnaires
    • Représentation de la société
    Il reporte aux

    Actionnaires, Instances dirigeantes de la société

    Il est en lien avec

    Les membres du Codir, les actionnaires, les délégués syndicaux

    Quelles sont les compétences et formations requises ?
    • Master à Master 2
    • Esprit de synthèse
    • Capacités d’anticipation
    • Capacités d’analyse et d’interprétation
    • Qualité d’écoute
    • Aisance relationnelle
    • Bonne gestion du stress
    À quelle rémunération peut prétendre un(e) Directeur(trice) Général(e) ?

    Les prétentions de cette fonction sont définies à partir de 80 000 € par an, auxquels peuvent s’ajouter des avantages en nature et un variable de 10% à 50% de la rémunération brute annuelle. Elle s’évalue en fonction de :

    • Diplôme acquis
    • Années d’expérience – sociétés internationales, grands groupes
    • Expertise métier
    • Capacité d’analyse, d’anticipation
    • Capacité d’encadrement
    • La taille de l’entreprise

    Cette rémunération peut varier en fonction de la politique salariale de rémunération de l’entreprise.

    Comment faire la différence ?

    Le Directeur(trice) Général(e) se différencie par sa capacité à faire les bons choix stratégiques pour son entreprise et ses salariés. Le Directeur(trice) Général(e) doit allier rentabilité, valeurs et éthique.

    En toute confidentialité

    Partagez le poste

    • Facebook
    • Linkedin
    • Viadeo
    • Email

  • Membre du Comité de Direction

    Quel est le rôle d’un(e) Membre du Comité de Direction ?
    • Sa composition:

    Le comité de Direction est composé de la Direction Générale, qui a l’intégralité des pouvoirs et des responsabilités de Gérance, et des Directions de Domaines, qui ont les pouvoirs de leur propre domaine (spécialisation métier), sous l’autorité hiérarchique de la Direction Générale.

    La raison du Comité de Direction est d’assister la Direction Générale dans la prise de décisions stratégiques de l’entreprise.

    Le rôle du Codir est :

    • Consultatif pour toute décision à caractère légal ou réglementaire inhérente à la Gérance de la Société.
    • Décisionnaire par vote pour tout sujet sur lequel la Direction Générale souhaite impliquer ses directions de domaines à une décision collective.
    Ses Missions
    • Emission des questions générales relatives au fonctionnement de la société : activités opérationnelles de l’entreprise, place au sein de son marché (concurrents, part de marchés acquises, perdues…), stratégie de déploiements sur différents aspects (commerciale, Marketing, Communication, recrutements…)… Ces décisions sont prises par le Comité de Direction et s’imposent à la Direction Générale qui en est le responsable légal
    • Définition et ajustement de l’organigramme de la société
    • Prise de décisions concernant la gestion de la Société
    • Définition (et/ou réajustement) des politiques et procédures s’appliquant à toutes activités
    • Définition (et/ou réajustement) de la politique d’entreprise
    • Définition (et/ou réajustement) et application de la politique financière. Définition des budgets en cours et à venir et répartition entre les différentes Direction de Domaines
    • Définition (et/ou réajustement) des objectifs à moyen et long terme
    • Transmettre et faire appliquer les éléments stratégiques votés durant la réunion aux équipes
    Il reporte aux

    Directeur Général qui est Président de droit du Comité de Direction

    Il est en lien avec

    Les autres membres du Comité de Direction et ses équipes

    Comment faire la différence ?

    Le Membre du Comité de Direction se différentie de ses paires par sa capacité à avoir une vision long terme de la stratégie d’entreprise et une vue d’ensemble des domaines d’activité de l’entreprise.

    Certes, chaque Direction de Domaine souhaite défendre son propre département et ses propres intérêts. Néanmoins, le membre du Comité de Direction doit avoir une vision globale et décentralisée de son unique département afin de proposer la meilleure politique pour l’objectif global de la société.

    Le membre du Comité de Direction est également attendu sur sa capacité à anticiper, à arbitrer. Son aisance relationnelle et ses connaissances globales sectorielles ou propres à son domaine sont aussi des atouts considérables.

    En toute confidentialité

    Partager le poste

    • Facebook
    • Linkedin
    • Viadeo
    • Email

  • Directeur(trice) Administratif(ive) et Financier(ère)

    Quel est le rôle d’un(e) Directeur(trice) Administratif(ive) et Financier(ère) ?

    Selon la taille et la nationalité de l’entreprise, le rôle du Directeur(trice) Administratif(ive) et Financier(ère) peut également être nommé CFO: « Chief Financial Office ».

    Ses Missions
    • Management des équipes comptables et financières
    • Mise en place et suivis des indicateurs de gestion et reporting
    • Garantir la fiabilité des comptes de l’entreprise
    • Elaboration du budget de l’entreprise en adéquation avec les choix stratégiques des actionnaires et de la Direction Générale
    • Elaboration des plans de financement
    • Suivi de la trésorerie, analyse des écarts
    • Définition et suivi de la politique de crédit en relation avec les Directions Commerciales et Credit Control
    • Validation des choix fiscaux avec les experts comptables
    • Gestion des relations avec les services fiscaux
    • Gestion du patrimoine mobilier et immobilier de l’entreprise
    • Gestion des dossiers juridiques spécifiques : fusions-acquisitions
    • Relations avec les banques et les investisseurs
    • Organisation des conseils d’administration et assemblées générales dans le respect des obligations légales
    • Encadrement et contrôle des missions d’audit interne
    Il reporte aux

    Directeur Général

    Il est en lien avec

    La Comptabilité Générale, La Direction Générale, les Commissaires aux Comptes, les membres du Codir

    Quelles sont les compétences et formations requises ?
    • DCG, DSCG, DESCF Master
    • Esprit de synthèse
    • Capacités d’analyse et d’interprétation
    • Qualité d’écoute
    • Bonne gestion du stress
    • Polyvalent
    À quelle rémunération peut prétendre un(e) Directeur(trice) Administratif(ive) et Financier(ère) ?

    La fourchette salariale de ce poste varie de 60 000 € à 130 000 € par an auxquels peuvent s’ajouter des avantages en nature et un variable de 10% à 20% de la rémunération brute annuelle. Elle s’évalue en fonction de :

    • Diplôme acquis
    • Années d’expérience dont 5 à 10 ans en Cabinet d’Expertise Comptable
    • Expertise métier
    • Maîtrise d’un logiciel (SAP, AS400, Ciel, Cegid)
    • Maîtrise du pack Office et en particulier d’Excel
    • Capacité d’encadrement
    • La taille de l’entreprise
    Comment faire la différence ?

    Le Directeur(trice) Administratif(ive) et Financier(ère) se distingue par ses compétences techniques : Normes comptables Françaises et Internationales, connaissances de la réglementation et de la fiscalité Française. Le Directeur(trice) Administratif(ive) et Financier(ère) est également attendu sur sa capacité à prendre des décisions et son aisance relationnelle.

    En toute confidentialité

    Partagez le poste

    • Facebook
    • Linkedin
    • Viadeo
    • Email

  • Directeur(trice) Comptable

    Ses Missions
    • Suivi de l’évolution des normes comptables et fiscales
    • Révision de la Comptabilité générale
    • Garant des éléments comptables et financiers
    • Choix et mise en place d’outils pour l’établissement des comptes
    • Mise en place de procédures
    • Révision ou établissement du bilan et documents fiscaux
    • Révision ou établissement du compte d’exploitation et Compte de résultat
    Il reporte aux

    Directeur Administratif et Financier ou au Directeur Général

    Il est en lien avec

    La Comptabilité Générale, La Direction Générale, les Commissaires aux Comptes

    Quelles sont les compétences et formations requises ?
    • DCG, DSCG, DESCF Master
    • Esprit de synthèse
    • Capacités d’analyse et d’interprétation
    • Qualité d’écoute
    • Bonne gestion du stress
    • Polyvalent
    À quelle rémunération peut prétendre un(e) Directeur(trice) Comptable ?

    La fourchette salariale de ce poste varie de 60 000 € à 90 000 € par an, auxquels peuvent s’ajouter des avantages en nature et un variable de 10% à 20% de la rémunération brute annuelle. Elle s’évalue en fonction de :

    • Diplôme acquis
    • Années d’expérience dont 5 à 10 ans en Cabinet d’Expertise Comptable
    • Expertise métier
    • Maîtrise d’un logiciel (SAP, AS400, Ciel, Cegid)
    • Maîtrise du pack Office et en particulier d’Excel
    • La taille de l’entreprise
    Comment faire la différence ?

    Le Directeur(trice) Comptable se distingue par ses compétences techniques : normes comptables françaises et internationales, connaissance maitrisée de la règlementation et de la fiscalité Française.

    En toute confidentialité

    Partagez le poste

    • Facebook
    • Linkedin
    • Viadeo
    • Email

  • Directeur(trice) des Ressources Humaines

    Quel est le rôle d’un(e) Directeur(trice) des Ressources Humaines ?

    Le Directeur(trice) Ressources Humaines est membre du Comité de Direction.

    Ses Missions
    • Recueillir auprès des Directions Opérationnelles et Direction générale les besoins et problématiques en Ressources Humaines
    • Veille concurrentielle des stratégies RH
    • Information permanente sur l’évolution du droit social
    • Définition avec la Direction Générale de la stratégie Ressources humaines : stratégie d’entreprise, objectif de chiffre d’affaires, modalité de croissance (interne ou externe)
    • Mise en place du plan d’action de la stratégie
    • Encadrement de l’équipe Ressources Humaines et définition de leurs objectifs
    • Gestion des recrutements sensibles
    • Mise en place des grands chantiers RH
    • Communication et information de ces projets auprès des Directions Opérationnelles et Générale
    • Suivi des projets RH
    • Etablissement de reporting pour la Direction
    • Gestion de la communication interne et externe
    • Gestion des négociations avec les partenaires sociaux
    • Représente la Direction auprès des instances représentatives du personnel (CE, CHSCT)
    • Gestion de décisions stratégiques en collaboration avec la Direction Générale, notamment dans le cas de fusion – acquisition : organisation et gestion de la nouvelle organisation qui en décline
    Il reporte aux

    Direction Générale

    Il est en lien avec

    Le service Juridique et les Directions Opérationnelles

    Quelles sont les compétences et formations requises ?
    • Master – Spécialisation Ressources Humaines
    • Sens de la confidentialité
    • Capacité d’anticipation
    • Vision globale de la structure
    • Sens du dialogue et capacité d’écoute
    • Management d’équipes
    • Gestion des priorités stratégiques
    À quelle rémunération peut prétendre un(e) Directeur(trice) des Ressources Humaines ?

    La fourchette salariale de ce poste varie de 70 000 € à 130 000 € par an. Elle s’évalue en fonction de :

    • Diplôme acquis
    • Années d’expérience
    • Culture économique
    • Maîtrise du droit social
    • Maîtrise des techniques de négociation
    • Compétences informatiques – progiciels RH

    Cette rémunération peut varier en fonction de la politique salariale de rémunération de l’entreprise.

    Comment faire la différence ?

    Le Directeur(trice) Ressources Humaines se différencie par sa capacité à allier une vision conceptuelle et une mise en place opérationnelle. Le Directeur(trice) Ressources Humaines est au cœur de la stratégie d’entreprise. Il est attendu sur sa capacité à optimiser les ressources de l’entreprise en anticipant les évolutions positives ou non de la société.

    En toute confidentialité

    Partagez le poste

    • Facebook
    • Linkedin
    • Viadeo
    • Email

  • Directeur(trice) Juridique

    Ses Missions
    • Information de la Direction et des collaborateurs sur les aspects juridique de la vie en entreprise
    • Information de la Direction et des collaborateurs sur le droit en vigueur
    • Aide, conseil et support aux différents services sur les dossiers litigieux
    • Création, instruction et suivi des dossiers de litige
    • Relations avec les instances
    • Intervention sur : le droit des sociétés, le droit du travail, le droit social, le droit des contrats, le droit des affaires, le droit fiscal, le droit de la propriété intellectuelle, le droit des marques, le droit international…
    Il reporte aux

    Directeur Général

    Il est en lien avec

    Tous les services et les prestataires de services externes

    Quelles sont les compétences et formations requises ?
    • Master – spécialisation Droit
    • Compétences métiers : droit des contrats, droit des entreprises…
    • Forte capacité rédactionnelle
    • Sens de la confidentialité
    • Diplomatie
    • Gestion du stress
    • Sens du détail
    • Connaissance et maîtrise des normes et procédures
    À quelle rémunération peut prétendre un(e) Directeur(trice) Juridique ?

    La fourchette salariale de ce poste varie de 65 000 € à 120 000 € par an. Elle s’évalue en fonction de :

    • Diplôme acquis
    • Années d’expérience en Cabinet, groupe international ou société cotée en bourse
    • Expertise métier : droit des contrats, droit des marques, droit international
    • Taille de l’entreprise
    • Bilingue anglais
    Comment faire la différence ?

    Le Directeur(trice) Juridique se distingue par sa capacité à conseiller et protéger son entreprise. Il est également reconnu pour ses capacités d’anticipation et de négociation, le but étant toujours d’éviter le conflit et les procédures.

    En toute confidentialité

    Partagez le poste

    • Facebook
    • Linkedin
    • Viadeo
    • Email

  • Directeur(trice) Immobilier

    Quel est le rôle d’un(e) Directeur(trice) Immobilier ?

    Le Directeur(trice) Immobilier voit sa fonction prendre de l’ampleur et gagne ses lettres de noblesses depuis quelques années suite à la restructuration de nombreuses entreprises.

    Ses Missions
    • Elaboration et mise en place de la stratégie immobilière et patrimoniale de l’entreprise en précisant les intérêts d’avoir recours à la propriété ou à la prise de bail
    • Valorisation du patrimoine : prise de décision d’achats, location, cession, construction
    • Prise de décision de construction avec la mise en place des financements (assurer par la suite directement ou indirectement la mise en place et suivi du projet)
    • Gestion des activités de location : recherche de locaux, gestion des baux…
    • Gestion administrative et fiscale des locaux
    • Garant de la sécurité et hygiène du parc immobilier propre et locatif
    • Gestion des services généraux référents à l’exploitation des biens et choix des prestataires
    • Contrôle et gestion des coûts immobiliers
    • Mise en place de tableaux de bords : Qualité/Prix
    Il reporte aux

    Directeur Administratif et Financier ou au Directeur Général

    Il est en lien avec

    Direction Juridique et Financière et en externe avec les experts, négociateurs, entreprises de maintenance, syndicats immobiliers…

    Quelles sont les compétences et formations requises ?
    • DESS ou Master spécialisation urbanisme, Aménagement, Immobilier ou Diplôme d’Ingénieur de Grandes écoles : Polytechnique, Ponts et Chaussées, Centrale…
    • Compétences techniques en bâtiment et construction
    • Maitrise des règlementations relatives à l’hygiène et à la sécurité
    • Maitrise de la conduite de projet
    • Management
    • Qualités relationnelles
    • Maitrise des techniques de négociation
    • Forte capacité de travail
    À quelle rémunération peut prétendre un(e) Directeur(trice) Immobilier ?

    La fourchette salariale de ce poste varie de 70 000 € à 180 000 € par an. Elle est fonction de la valeur du patrimoine immobilier de l’entreprise. Elle s’évalue en fonction de :

    • Diplôme acquis
    • Poste précédemment occupé : Responsable Services généraux, Directeur du développement, Ingénieur Travaux, Ingénieur maintenance
    • Expertise métier et portefeuille patrimoniale géré
    • La taille de l’entreprise
    • Secteur (privé ou public)
    Comment faire la différence ?

    Le Directeur(trice) Immobilier se distingue par sa capacité à adapter le patrimoine qualitatif et financier de l’entreprise en fonction de sa stratégie et de son évolution. Il fait également la différence par son aptitude à effectuer des montages financiers.

    En toute confidentialité

    Partagez le poste

    • Facebook
    • Linkedin
    • Viadeo
    • Email

  • Directeur(trice) des Systèmes d’Information

    Quel est le rôle d’un(e) Directeur(trice) des Systèmes d’Information ?

    Le rôle du Directeur(trice) des Systèmes d’Information est de garantir la mise en place et la cohérence des outils souhaités par la stratégie d’entreprise.

    Ses Missions
    • Management de ses équipes informatiques
    • Amélioration continue de la performance des systèmes d’information
    • Augmentation de la production et de l’automatisation des processus
    • Participation à la gestion des ressources : budget, hommes…
    • Gestion du budget et réduction des coûts
    • Suivi des projets et veille à leur bon déroulement et bonne application
    • Audit des concurrents et veille technologique
    • Mise en place d’indicateurs de performance
    • Conseil auprès des directions et salariés
    • Accompagnement au changement
    • Garant de la satisfaction des utilisateurs
    • Coordination de projets temporaires
    Il reporte aux

    La Direction Générale et Direction Administrative et Financière

    Il est en lien avec

    Toutes les Directions

    Quelles sont les compétences et formations requises ?
    • Ecole d’Ingénieur ou Cursus Universitaire – spécialisation sur des thématiques informatiques
    • Capacité relationnelle et conseils aux utilisateurs
    • Capacité managériale
    • Capacité à travailler en mode projet
    • Capacité rédactionnelle
    • Gestion du stress
    À quelle rémunération peut prétendre un(e) Directeur(trice) des Systèmes d’Information ?

    La fourchette salariale de ce poste varie de 70 000 € à 110 000 € par an. Elle s’évalue en fonction de :

    • Diplôme acquis – Spécialisation IT
    • Années d’expérience et panel de compétences : technique, développement, Systèmes, réseau
    • Expertise technique
    • Connaissance de systèmes d’information dernière génération
    Comment faire la différence ?

    Le Directeur(trice) des Systèmes d’Information se différencie par sa capacité à mettre en corrélation l’activité de son département avec les objectifs souhaités par l’entreprise. Il est également apprécié pour son double langage qui réside dans la capacité à communiquer simultanément techniquement à ses équipes et simplement à ses homologues et pairs de l’entreprise

    En toute confidentialité

    Partagez le poste

    • Facebook
    • Linkedin
    • Viadeo
    • Email

Restons connectés
  • Facebook
  • Linkedin
  • Viadeo
  • Mail

arrow